Accueil

Caillebotte dans le monde

Exposition Caillebotte au Kunsthalle de Brême en 2008

Exposition Caillebotte au Kunsthalle de Brême en 2008

Exposition Caillebotte au Schirn Kunsthalle de Francfort en 2012-2013

Exposition Caillebotte au Schirn Kunsthalle de Francfort en 2012-2013

L’œuvre de Gustave Caillebotte, qui participe au mouvement impressionniste, a été redécouverte au début des années 1970. Elle est aujourd’hui connue grâce à quelques tableaux appréciés comme étant des chefs-d’œuvre de la période : Les raboteurs de parquet, Périssoires sur l’Yerres, Le pont de l’Europe. Ce sont en effet des images totalement nouvelles par les sujets traités. Bien davantage qu’une scène de genre, elles sont des pages de l’histoire contemporaine de l’artiste. Elles montrent la ville moderne, celle du Paris d’Haussmann, ses hommes au travail et l’homme moderne dans son nouveau rapport avec la nature.

À partir des années 90 principalement, de grandes expositions ont lieu à travers le monde. La première d’entre elles : « Gustave Caillebotte (1848-1894) », exposition rétrospective (à l’occasion du centenaire de la mort de Gustave Caillebotte) au Grand Palais de Paris du 12 septembre 1994 au 9 janvier 1995. Cette exposition a été organisée par la Réunion des Musées Nationaux, le Musée d’Orsay et l’Art Institute of Chicago. Avec les commissaires d’expositions Anne Distel, Douglas W. Druick, Gloria Groom et Rodolphe Rapetti.

Cette exposition a redonné ainsi toute sa place à ce peintre majeur, qui a su si bien décrire, à l’instar de Degas, les nouveaux modes de vie et les paysages urbains de Paris se modernisant.

Ont suivi d’autres grandes manifestations culturelles qui ont permis de remettre sur le devant de la scène l’œuvre de Gustave Caillebotte :

  • En 1995 : l’exposition rétrospective « Gustave Caillebotte, urban impressionnist » a été présentée à l’Art Institute of Chicago du 15 février au 28 mai 1995.
  • En 2005 : l’exposition « Caillebotte au cœur de l’Impressionnisme » a proposé au public près de 100 tableaux à la Fondation de l’Hermitage à Lausanne (Suisse), du 24 juin au 23 octobre 2005.
    Commissaire d’exposition : Juliane Cosandier
  • En 2008 : la Kunsthalle de Brême présente une exposition de Gustave Caillebotte sur le thème de l’eau (« Über das Wasser ») du 29 juin au 5 octobre 2008.
    Commissaire d’exposition : Dorothée Hansen
  • En 2011 : le Musée Jacquemart-André à Paris a organisé l’exposition « Dans l’intimité des frères Caillebotte, peintre et photographe », du 25 mars au 11 juillet 2011.
    Commissaire : Serge Lemoine
  • En 2012-2013 : la Schirn Kunsthalle de Francfort présente l’exposition « Gustave Caillebotte, un impressionniste et la photographie », du 18 novembre 2012 au 20 janvier 2013. Cette même exposition a également été présentée du 2 février au 20 mai 2013 au Gemeentemuseum Den Haag  de La Haye, aux Pays-Bas.
  • En 2013 : le Japon s’est aussi intéressé à Gustave Caillebotte ; le musée Bridgestone à Tokyo a présenté « Gustave Caillebotte, Impressionist in Modern Paris », la première exposition entièrement consacrée au peintre dans l’Archipel nippon, du 10 octobre au 29 décembre 2013.
  • Au printemps 2014 : la Propriété Caillebotte à Yerres en Essonne a proposé au public l’une des premières grandes expositions monographiques impressionnistes à s’être tenue en banlieue parisienne : « Caillebotte à Yerres, au temps de l’impressionnisme ». En effet, 120 ans après la disparition du peintre, 42 chefs d’oeuvre ont été exposés au grand public dans la propriété yerroise où ils ont été peints. Ce rendez-vous majeur de l’impressionnisme a attiré 112 870 visiteurs, franciliens, provinciaux et étrangers (dont la plupart étaient originaires des États-Unis).
  • Du 25 mars au 3 juillet 2016, le Musée des Impressionnismes Giverny, partenaire de la Propriété Caillebotte, propose aux amateurs de ce courant artistique l’exposition « Caillebotte, peintre et jardinier »
  • Caillebotte, portrait intime d'une famille normande

    Affiche de l’exposition « Caillebotte, portrait intime d’une famille normande » au MAHB.

    « Caillebotte, portrait intime d’une famille normande » au Musée d’art et d’histoire Baron-Gérard (MAHB) du 16 avril au 18 septembre 2016.
    Pour sa 3ème édition, le Festival Normandie Impressionniste propose un rapprochement avec ce que le mouvement impressionniste a de plus intime, le portrait. Le MAHB participe pour la première fois au festival avec une exposition inédite autour d’un seul tableau, « Portraits à la campagne » de Gustave Caillebotte (1876).

 

 Haut de page