Accueil

Prochainement

Sophie Chedeville

24 février au 18 mars 2017
À l’Orangerie – Propriété Caillebotte

« Moi » mis en musique par Intemporal Analogic Sound.

Le Moi représente ici le Noyau central émotionnel, l’atome, là où naissent les battements. Pour accéder à ce Centre, l’artiste se soumet au filtre unique de la musique pour retrouver « l’onde humaine » et son expression picturale ; le lien avec l’extérieur : la musique qui arrive chaque jour ou presque avec l’Intention de la civilisation, comme un journal, les news mais juste en ressenti, à travers les morceaux du compositeur, un va et vient, le flux qui entre en dialogue.

Ce conditionnement physique et répétitif canalise de fait la gestuelle sur le cœur névralgique et permet à l’artiste d’aller chercher l’essence même de l’émotion humaine perçue.

Orchidée de Caillebotte

22 au 25 mars 2017
À l’Orangerie – Propriété Caillebotte

Comme chaque année depuis 1990, l’Association Orchidée de Caillebotte présente les œuvres de ses adhérents et animateurs.

Les œuvres sont réalisées dans le nouvel atelier ou à l’occasion des sorties et séjours organisés par l’Association. Suivant leurs aspirations et les sujets, les artistes utilisent les principales techniques picturales : dessin, aquarelle, pastel, peinture acrylique, peinture à l’huile…

Collection symboliste

Romaine-Brooks---Printemps[ÉVÉNEMENT 2018]

La porte des rêves
Un regard sur le symbolisme

Peintures, sculptures, dessins, lithographies
7 avril au 29 juillet 2017
À la Ferme Ornée – Propriété Caillebotte

Cette exposition présentera une sélection exceptionnelle de peintures, sculptures, dessins, lithographies et objets d’art d’une cinquantaine d’artistes français ou étrangers, qui vivaient et travaillaient en France entre 1890 et 1914, et appartenaient à deux générations du mouvement symboliste français et européen.

Profondément singulières, d’une grande densité poétique et parfois visionnaires, les quelques 150 œuvres exposées mettent en lumière les préoccupations idéalistes, mystiques ou philosophiques de ces artistes en proie aux interrogations, aux doutes et aux aspirations qui surgissent à la fin du XIXe siècle, et dont beaucoup se révèlent très influentes dans l’art du XXe siècle et de ses «avant-garde» (l’abstraction, le surréalisme, jusqu’aux dessins animés de manga ou à l’univers de la bande dessinée).

 Haut de page