Expositions passées

Les Rouart : de l’impressionnisme au réalisme magique

28 mars au 5 juillet 2015 à la Ferme Ornée

Photo © Béatrice Hatala

Photo © Béatrice Hatala

Comme les 1227 visiteurs qui se sont déplacés durant le premier week-end d’ouverture, venez découvrir l’exposition gratuite sur Les Rouart !

Vous contemplerez près de 130 œuvres (huiles sur toile, aquarelles, dessins, tempera sur carton, lithographies, photographies… de collections publiques ainsi que de nombreuses collections particulières) d’une famille de trois peintres, de grand-père en petit-fils : Henri Rouart, son fils Ernest et enfin le petit-fils d’Henri Rouart, Augustin Rouart. Tous les trois font l’objet pour la première fois d’une exposition monographique.

Sont exposées 33 œuvres d’Henri Rouart, peintre du paysage et particulièrement des arbres, mais aussi de beaux portraits, attentif qu’il était à saisir ses proches dans leur cadre intime. L’exposition rassemble également 37 œuvres d’Ernest Rouart ; de nombreux portraits sont présentés dont un très beau de son frère, Eugène Rouart et un de son ami, Paul Valéry. Augustin Rouart, quant à lui, rompt avec l’Impressionnisme de son milieu pour construire une œuvre original. Paysages, portraits, natures mortes…43 de ses œuvres sont présentées.

L’originalité de cette exposition est qu’aux côtés des Rouart, sont exposés de grands maîtres de l’Impressionnisme, amis de la famille, tels Edgar Degas (proche d’Henri, il trouve naturellement sa place dans l’exposition, avec notamment l’un des nombreux portraits qu’il réalisa d’Henri) ou Berthe Morisot (lire l’encadré ci-dessous) qui ont fait leurs portraits et illustrent la passion de toute la famille pour la peinture.

Berthe Morisot (1841, Bourges – 1895, Paris)

Eugène Manet et sa fille au jardin, Berthe Morisot © Ville de Yerres.JPG

Eugène Manet et sa fille au jardin, Berthe Morisot © Yerres

Proche de Pierre-Auguste Renoir et de Claude Monet, elle se lie d’amitié avec Edgar Degas, intime d’Henri Rouart.
Tout comme Rouart, elle subit dans ses premières années l’influence de Camille Corot, visible notamment dans ses premiers envois au Salon de 1864. Dix ans plus tard, elle participe à la première exposition impressionniste dans l’atelier Nadar, 35 boulevard des Capucines. Elle est la seule femme parmi les 29 artistes exposants et se distingue au fur et à mesure par sa manière claire et sa maîtrise technique. Sur un plan plus personnel, elle épouse Eugène Manet, peintre, comme son frère Edouard. De cette union nait Julie, le 14 novembre 1878, qui devient alors régulièrement son modèle, comme dans Julie et Eugène Manet (1883, collection particulière) et Sur un banc au bois de Boulogne (1894, Musée d’Orsay).

Visiter l’exposition « Les Rouart : de l’Impressionnisme au Réalisme magique » est l’occasion pour les amateurs du courant impressionniste de découvrir l’univers de Gustave Caillebotte, la Propriété Caillebotte, lieu de prestige et villégiature familiale, où le peintre planta son chevalet en plein air, peignant plus de 80 toiles au cours des étés des années 1870 !

Découvrez cette propriété typique du XIXe siècle, au riche patrimoine historique, qui fait et fera parler longtemps des Impressionnistes !

Cette exposition est complétée par un livre d’art édité par Gallimard, écrit par Dominique Bona, de l’Académie française.

Jardin de la Queue en Brie Photo © Christian Baraja

Jardin de la Queue en Brie
Photo © Christian Baraja

>> Consultez la revue de presse

 Haut de page