Non classé

Robert Wehrlin (1903-1964)

AFFICHE ROBERT WEHRLINDu 8 septembre au 28 octobre 2018
À l’Orangerie – Propriété Caillebotte

Le peintre suisse Robert Wehrlin, encore méconnu en France, ouvre la saison des expositions à l’Orangerie.
Sans être une rétrospective, l’exposition de l’Orangerie retrace le cheminement de ce peintre expressionniste qui a vécu et travaillé à Paris toute sa vie, dans la mouvance de l’École « suisse » de Paris (notion qui désigne les artistes qui se sont manifestés à Paris au XXe siècle).
Vous découvrirez, entre autres, les gravures qu’il a réalisées en cachette durant la Seconde Guerre mondiale, afin de témoigner et résister par l’image.

Né en 1903 à Winterthur, dans le canton de Zurich, Robert Wehrlin y décède en 1964.
Étudiant en droit outre-Rhin, sa rencontre avec le peintre expressionniste allemand Ernst Ludwig Kirchner sera déterminante. Après ses études, c’est donc vers la peinture qu’il se tournera.
En 1924, il s’installe à Paris et devient l’élève d’André Lhote. Il fréquente différents mouvements artistiques mais ses premières influences expressionnistes le marquent à jamais.
En 1925, il rencontre Germanie Dupuis, sa future épouse, qui deviendra aussi son modèle.
En 1928, sa rencontre avec Jacques Villon lui permettra de perfectionner sa pratique de la gravure. À partir de 1943, il s’oriente progressivement vers l’abstraction. Durant les 20 dernières années de sa vie, il réalise de nombreuses oeuvres monumentales en Suisse.
Artiste prolifique qui se méfiait du marché de l’art, Robert Wehrlin a laissé à sa veuve et à son fils des centaines d’oeuvres, éclectiques, pas toujours signées.
L’exposition à l’Orangerie ne saurait être exhaustive du talent de cet artiste.

>> Du mardi au dimanche de 14h à 18h30. Gratuit.

Consultez les retours médias :

  • Le Figaroscope (19 au 25 sept. 2018) : ici
 Haut de page